Sunday, 4 March 2018

FIFDH 2018

https://www.fifdh.org/site/en/home

Wednesday, 28 February 2018

Silence

The first 9C climb in the world, by Adam Ondra

Wednesday, 21 February 2018

passagem dos elefantes

(Mário Cesariny)

          Elefantes na água optimistas à solta 
          optimistas à solta elefantes na árvore 

          elefantes na árvore optimistas na esquadra 
          optimistas na esquadra elefantes no ar 

          elefantes no ar optimistas em casa 
          optimistas em casa elefantes na esposa 

          elefantes na esposa optimistas no fumo 
          optimistas no fumo elefantes na ode 

          elefantes na ode optimistas na raiva 
          optimistas na raiva elefantes no parque 

          elefantes no parque optimistas na filha 
          optimistas na filha elefantes zangados 

          elefantes zangados optimistas na água 
          optimistas na água elefantes na árvore 

          Mário Cesariny

Thursday, 18 January 2018

enivrez-vous

Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. 

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. 

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : « Il est l'heure de s'enivrer ! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. » 

Charles Baudelaire - Le Spleen de Paris

Monday, 18 December 2017

ANTIGEL




Wednesday, 6 December 2017

Tshechu

photos by O Coxo, 2017
Mongar Tshechu, Bhutan

Tshechus are religious festivals celebrated in all of the 20 districts of Bhutan. They normally take place in the Dzong (palace-fortress) of each district. The Tshechu has a strong social component with large markets being organised and people travelling from remote villages to participate in the gathering.






























































Trashigang Tshechu

















Dzongs

Bhutan's Dzongs and Tiger's nest
all photos by O Coxo, 2017

Taktsang Lhakhang, Paro (Tiger's nest)



Tower in central courtyard in Timphu Dzong















Punhaka Dzong



















Trongsa Dzong






























Bumthang Dzong















Paro Dzong
















Sunday, 12 November 2017

Nick Cave @ Geneva


Sátántangó

the 10 min pub drunk dance scene from Sátántangó, Bela Tarr


"In the intensity of its ritual-like pacing, Satantango is as close as cinema comes to nightmare. It concerns a rural community torn apart by a trickster messiah, but the narrative is less important than the tableaux that compose it - the opening parade of cows, the walk through a storm of detritus, a young girl's torture of her pet cat. (...) The drunk scenes, however, were as realistic as they look - shot, Tarr says, with the entire cast tanked up to the gills." (the Guardian,24-03-2001)

Sunday, 22 October 2017

Transe

Imagine an almost perfect simbiosis between contemporary dance and hip hop, throw in a perfectly pitched soundtrack, blending classic arabic music (Umm Kulthum, Farid Al Atrash) with electro and sufi chants, poetry from the palestinian poet Mahmoud Darwich, and a set of seven talented dancers. What you get is TRANSE, a dance performance by Cie Massala, established by Moroccan dancer and choreographer Fouad Boussouf. Last friday they were in Geneva, Salle de Lignon, for a single performance. If you have a chance to catch them again, in a venue close to you, don't hesitate a minute.

Tuesday, 17 October 2017

Stalker

Stalker, Tarkovsky's greatest sci-fi classic, just had a HD revamp. The perfect occasion to watch again this mystical, visually striking science fiction film. One of my favorite films ever.


Tuesday, 26 September 2017

cours-les-toutes

(poème par André Breton)

Au cœur du territoire indien d'Oklahoma
Un homme assis
Dont l'œil est comme un chat qui tourne autour d'un pot de chiendent

Un homme cerné
Et par sa fenêtre
Le concile des divinités trompeuses inflexibles
Qui se lèvent chaque matin en plus grand nombre du brouillard
Au carrefour des routes nomades
(...)
Un homme
Autour de qui on a tracé un cercle
Comme autour d'une poule

Enseveli vivant dans le reflet des nappes bleues
Empilées à l'infini dans son armoire

Un homme à la tête cousue
Dans les bas du soleil couchant
Et dont les mains sont des poissons-coffres

Ce pays ressemble à une immense boîte de nuit
Avec ses femmes venues du bout du monde
Dont les épaules roulent les galets de toutes les mers
Les agences américaines n'ont pas oublié de pourvoir à ces chefs indiens
Sur les terres desquels on a foré les puits
Et qui ne restent libres de se déplacer
Que dans les limites imposées par le traité de guerre

La richesse inutile
Les mille paupières de l'eau qui dort
(...)
Je garde pour l'histoire poétique
Le nom de ce chef dépossédé qui est un peu le nôtre
De cet homme seul engagé dans le grand circuit
De cet homme superbement rouillé dans une machine neuve
Qui met le vent en berne

Il s'appelle
Il porte le nom flamboyant deCours-les toutes
A la vie à la mort cours à la fois les deux lièvres
Cours ta chance qui est une volée de cloches de fête et d'alarme
Cours les créatures de tes rêves qui défaillent rouées à leurs jupons blancs
Cours la bague sans doigt
Cours la tête de l'avalanche